LE SÉRUM ANTI LYMPHOCYTAIRE (ou SAL)

LE SÉRUM ANTI LYMPHOCYTAIRE (ou SAL)

Le sérum anti-lymphocytaire est constitué d'anticorps animaux dirigés contre les lymphocytes T humains. Il peut être produit à partir du cheval (ATGAM®) ou du lapin (Thymoglobuline®).

Il permet de détruire les lymphocytes T responsables du blocage de la moelle chez les patients ayant une aplasie médullaire idiopathique.
Son efficacité est maximale en association à la ciclosporine (Néoral®) qui bloque le fonctionnement des lymphocytes.

Le traitement par sérum anti-lymphocytaire nécessite une hospitalisation de plusieurs semaines du fait de ses effets secondaires immédiats et retardés.

La perfusion de sérum anti lymphocytaire dure 4 à 5 jours et est souvent associée à la survenue d'une fièvre, éventuellement de frissons, d'une baisse ou d'une augmentation de la pression artérielle. Elle doit donc être réalisée au cours d'une hospitalisation, dans un service habitué à ce type de traitement. Des traitements visant à éviter ces manifestations sont associés en particulier les corticoïdes qui sont maintenus pendant 4 semaines pour prévenir une réaction appelée maladie sérique.

Le sérum anti lymphocytaire induit dans les premières semaines une diminution des chiffres de plaquettes, de globules blancs et de globules rouges. Ceci peut nécessiter des transfusions plus fréquentes et l'administration d'antibiotiques du fait du risque d'infections.
La sortie d'hospitalisation est possible dès lors que les chiffres de globules blancs augmentent et que les transfusions sont espacées et donc réalisables en hôpital de jour.

L'association de la ciclosporine (Néoral®) permet de doubler l'efficacité de ce traitement. La ciclosporine est poursuivie pendant au moins un an après arrêt des transfusions et est diminuée petit à petit afin d'éviter une rechute.

La réponse au traitement par sérum anti-lymphocytaire et ciclosporine peut nécessiter jusqu'à 6 mois. Pendant cette période, des traitements visant à éviter les infections et des transfusions seront prescrits.

Un suivi par un hématologue spécialiste est nécessaire pendant tout la durée du traitement et au-delà de la fin du traitement. La prise de tous les médicaments prescrits est nécessaire afin d'éviter des complications potentiellement très graves.

Prochaine RCP

le 20 mars 2019 à partir de 14h30
SALLE DE STAFF TREFLE 3
HOPITAL SAINT LOUIS et PAR TELEPHONE ou VISIOCONFERENCE

Vous trouverez toutes les dates de la RCP sur l'espace professionnel rubrique avis d'experts

Espace professionnel : vous devez créer un compte pour avoir accès à cet espace : cliquer sur "s'identifier"


 

ACTUALITÉS

RIME : Mise en place de l'observatoire des insuffisances médullaires. Contactez-nous pour une mise en place téléphonique ou par visioconférence.

+
Compte rendu de la table ronde "Cancers et Maladie de Fanconi"- Journée annuelle du 10/10/2018
Table ronde en présence du Pr Gérard Socié (CRMR Aplasies Adulte - Hôpital Saint-Louis), du Dr Thierry Leblanc (CRMR Aplasies Pédiatre – Hôpital Robert-Debré), du Pr Arnaud Rigolet (Chirurgien Maxillo-facial - Hôpital Saint-Louis) et du Dr Franck Bourdeaut (Oncologue Pédiatre – Institut Curie)
Cancer et Maladie de Fanconi
Vidéo autour de l'aplasie médullaire acquise

+
Voir toutes les actualités