Vous êtes ici

Traitements immunosuppresseurs

Les traitements immunosuppresseurs (qui bloquent la résponse immunitaire) sont utilisés dans les aplasies médullaires dites idiopathiques c'est à dire de mécanisme auto-immuns.

Les 2 principaux traitements utilisés sont la ciclosporine (Neoral®) et le sérum anti lymphocytaire (de cheval, l'ATGAM® ou de lapin, la Thymoglobuline®). L'alemtuzumab (Campath®), un anticorps est plus rarement utilisé.

Sérum anti lymphocytaire (SAL)

Le sérum anti-lymphocytaire est constituté d'anticorps animaux dirigé contre les lymphocytes T humains. Il peut être produit à partir du cheval (ATGAM®) ou du lapin (Thymoglobuline®).

Il permet de détruire les lymphocytes T responsables du blocage de la moelle chez les patients ayant une aplasie médullaire idiopathique.

Son efficacité est maximale en association à la ciclosporine (Neoral®) qui bloque le fonctionnement des lymphocytes.

Le traitement par sérum anti-lymphocytaire nécessite une hospitalisation de plusieurs semaines du fait de ses effets secondaires immediats et retardés.

La perfusion de sérum anti lymphocytaire dure 4 à 5 jours et est souvent associée à la survenue d'une fièvre, eventuellement de frissons, d'une baisse ou d'une augmentation de la pression arterielle. Elle doit donc être réalisée au cours d'une hospitalisation, dans un service habitué à ce type de traitement. Des traitements visant à eviter ces manifestations sont associés.

Le sérum anti lymphocytaire induit dans les premieres semaines une diminution des chiffres de plaquettes, de globules blancs et de globules rouges. Ceci peut nécessiter des transfusions plus fréquentes et l'administration d'antibiotiques du fait du risque d'infections.

La sortie d'hospitalisation est possible dès lors que les chiffres de globules blanc augmentent et que les transfusions sont espacées et donc réalisables en hôpital de jour.

L'association de la ciclosporine (Neoral®) permet de doubler l'efficacité de ce traitement. La ciclosporine (Neoral®) est poursuivie pendant au moins un an après arrêt des transfusions et diminuée petit à petit afin d'eviter une rechute.

La réponse au traitement par sérum anti-lymphocytaire et ciclosporine (Neoral®) peut nécessiter jusqu'à 6 mois. Pendant cette periode, des traitements visant à eviter les infections et des transfusions seront réalisés.

Un suivi par un hématologue spécialiste est nécessaire pendant tout la durée du traitement et une fois ce dernier achevé. La prise de tous les médicaments prescrits est nécessaire afin d'eviter des complications potentiellement très graves.

Ciclosporine

La ciclosporine (Neoral®) est un immunosppresseur utilisé en greffe de moelle ou d'organe qui bloque l'action des lymphocytes.

Elle peut être utilisée seule dans le traitement de l'aplasie médullaire en cas de contre indication au traitement par sérum anti-lymphocytaire. Le pourcentage de réponse au traitement est alors moindre.

Ses principaux effets secondaires sont une toxicité rénale et une hypertension arterielle. Afin d'eviter la toxicité rénale, il est important de boire beaucoup d'eau (2L/j). Un traitement contre l'hypertension arterielle est parfois nécessaire.

D'autres effets secondaires, moins graves mais genant peuvent survenir : augmentation du volume des gencives, augmentation de la pilosité. Il est preferable de demander conseil à votre hématologue et d'eviter l'auto-medication dans ces situations.

La ciclosporine est fondamentale dans le traitement de l'aplasie médullaire. Les doses doivent être élevées pour permettre une efficacité optimale. Ce traitement ne doit jamais être arreté ou diminué sans l'accord de votre hématologue : un echec ou une rechute sont alors pratiquement inevitables !

Une fois le traitement efficace (augmenter des globules blancs et arrêt des tranfusions), le traitement par ciclosporine doit être poursuivi au moisn un an à pleine dose, puis diminuer très progressivement pour eviter une rechute.

Informations professionnels